09/06/2007

BEEZ... MARCHE-LES-DAMES

Dimanche 13 mai 2007

   Il est 09:30 lorsque je prends la route. Direction : NAMUR.

   A peine parti, la pluie fait son apparition. Ca commence bien ! Un vrai temps de Commando !  Personnellement, cela ne me dérange pas trop, mais je me demande si les copains avec qui j’ai rendez-vous là-bas seront présents ?

   Beez, bien connu pour son petit pont, est le point de départ de la petite marche « apéritive » qui précède le plat consistant : les Chemins du Vertige, au Camp Commando de Marche-les-Dames !

   J’y arrive vers 11:15.  Le rendez-vous ayant été pris pour midi, j’ai largement le temps de… manger un morceau !

   Et à midi presque pile, ils arrivent : David et sa femme Mercédes, ainsi que son compère habituel, Noël, accompagné de sa femme Lucie.

   Le temps de re-manger un ou deux morceaux en étudiant le parcours, et nous voilà sur la route. Coup de chance, la pluie a cessé ! Les premiers kilomètres se font ainsi au sec et dans la bonne humeur.

Arrivés au point de contrôle, nous quittons le parcours fléché pour descendre sur le camp situé au pied des falaises dont nous longeons la crête. Habituellement, le chemin le plus court pour arriver d’un point à un autre est la ligne droite, mais dans le cas présent, la ligne droite en question démarre à 2 mètres devant moi pour se terminer 3 m plus en avant… mais 80 mètres plus bas ! On a beau avoir une bonne descente, celle à, elle est un peu raide ! Mieux vaut donc faire le tour ! Un bon samaritain nous renseigne sur un chemin qui devrait nous mener au stand d’inscription. Ben non, monsieur, ce n’était pas celui là non plus !!! Nous perdons de ce fait un temps précieux à descendre et à remonter les vallées escarpées entre les rochers. Bon d’accord, c’est amusant ! Mais on n’est pas vraiment venus pour cela ! Lorsque nous pensons enfin être arrivés, c’est pour nous apercevoir que le camp est maintenant entouré de grilles infranchissables… qu’il faut également contourner ! En remontant vers un chemin un peu plus praticable !

   Le temps passe et l’heure de départ pour notre parcours « Rochers » approche de plus en plus. Mercédes à beau nous suggérer de la laisser là pour partir en avant, je refuse. On n’abandonne pas un homme chez les Commandos ! Et on n’abandonne pas une femme non plus. A moins que ce ne soit la sienne et qu’on ait envie de la perdre dans un bois ! !

   David, motivé comme jamais je ne l’ai vu auparavant, nous laisse tomber et décide de rejoindre le lieu d’inscription en petites foulées. Pendant ce temps, j’aide les femmes dans les passages les plus difficiles à 40 ou 45°. Ben oui, chacun sa spécialité !

   Lorsque nous arrivons enfin, nous avons un petit quart d’heure de retard sur l’horaire prévu, mais David a fait le nécessaire et on ne nous en tiendra pas rigueur !

   A l’inscription préliminaire sur le site de l’Adeps, deux possibilités nous étaient offertes : le parcours « Initiation » et le parcours « Montagne ». Comme il s’agissait d’une première pour Noël et David,  j’avais pensé que le parcours d’initiation suffirait à leur donner quelques frissons. Hélas, en prenant connaissance des obstacles, je suis un peu déçu pour les amis : le « pont de singe » à 80 m n’est pas au programme ! C’est pourtant cette partie de l’itinéraire qui reste le plus gravé dans les mémoires. Tant pis, ce sera pour l’année prochaine.

   D’abord un petit apprentissage de la descente en rappel sur le « Mur » (8m)  L’instructeur a beau demander à Noël de regarder vers le bas pour que Mercedes le prenne en photo, Noël, très concentré sur le sujet, préfère regarder où il met les pieds !

   Nous grimpons ensuite un petit sentier qui nous mène directement au pied d’une petite voie d’escalade (on va dire des grosses marches) qu’il nous faut gravir pour arriver au sommet du « Tarzan », nom donné à ce groupe de rochers ! Un groupe de jeunes filles n’en mène pas large derrière nous. David semble très à l’aise en grimpant et elles s’imaginent qu’il a fait cela toute sa vie ! Je les rassure donc un peu en leur expliquant que pour lui aussi, c’est la première fois ! A peine arrivés au dessus, pas le temps de souffler, la descente en rappel nous attend ! Un vraie de 25 m cette fois !  

   Après un petit rafraîchissement bien mérité, retour le long du château où nous terminerons l’initiation par un « pont de singe » au dessus de l’étang. Bon, d’accord, il est un peu moins impressionnant que l’autre, mais quand même, cela vaut la peine de le faire ! La femme de David souhaitant participer un peu plus activement, je lui cède ma place. Après tout, moi, faire le singe, cela me connaît ! Comme à son habitude, notre David fidèle à sa réputation, en conclura que cet obstacle (à 2 m au dessus de l’eau) m’a fait peur ! Faites plaisir !

   Une fois ce parcours terminé, il est temps de reprendre le chemin du retour vers BEEZ.

Ce sera plus facile qu’à l’aller ! Pourtant, pour arriver au dessus des falaises, la côte est longue et quelques pieds commencent à souffrir !  Malgré cela, et une bonne drache nationale à 1km de l’arrivée, la bonne humeur reste présente. C’est toutefois avec plaisir que nous voyons l’arrivée pour pouvoir nous mettre enfin à l’abri. Nous nous attablons et David m’offre… un Cécémel ! Ben oui ! c’est un marrant David !

   Vers 18:00, il est temps de songer à reprendre la route du retour. De l’avis de chacun, ce fut un excellent après-midi. Nous n’avons en effet pas souvent l’occasion de pratiquer une activité sportive de ce genre à prix modique, avec des instructeurs chevronnés du Club Alpin Belge !

Rendez-vous est donc pris d’ores et déjà pour l’année prochaine !  

21:15 Écrit par Hughes | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.